Informations générales des voyages au Laos
 

L’histoire

du laos est ponctuée de plusieurs d’occupations et colonisation par d’autres nations. En effet, le pays fut longtemps occupé par les Thais (Shans, Siamois et Lao) et les tribus montagnardes des Hmong/Mien. Les premières principautés du Lao ont été consolidées au 13ème siècle suivant l'invasion de la Chine par des hordes de Kublai Khan Mongol. À la moitié du 14ème siècle, un guerrier Khmer, Fa Ngum, combina un certain nombre de principautés dispersées autour de Luang Prabang, pour former son propre royaume, Lan Xang ('million d'éléphants'). Ce royaume eut pour capitale Luang Prabang. Prabang est dérivé du nom d’un bouddha en or qui fut offert au Roi Fa Ngum par la cour Khmère lorsqu’il épousa une princesse de Angkor.

Le royaume prospéra rapidement, mais les divisions et la pression interne des voisins causèrent son fractionnement au 17ème siècle en trois royaumes ennemis, centrés sur Luang Prabang, Wieng Chan (Vientiane) et Champasak. Vers la fin du 18ème siècle, la majeure partie du Laos se retrouva sous la souveraineté siamoise (Thai), mais le territoire était également convoité par le Vietnam. Incapable ou peu disposé à servir deux maîtres, le pays entra en guerre avec le Siam vers 1820. Ce stratagème désastreux amena les trois royaumes à tomber sous le contrôle Thaï. Vers la fin du 19ème siècle, la France avait établi l'Indochine française dans les provinces vietnamiennes de Tonkin et Annam. Les Thais ont cédé par la suite tout le territoire aux Français. Lang Xan devint alors le Laos. Le relief accidenté procurant peu de possibilités pour les plantations de thé ou de café ou encore peu de potentiel en matière d’exploitations minières, le pays ne représentait que peu d’intérêt commercial pour les Français, par rapport à ses voisins Vietnam et Cambodge. Ainsi, le Laos fut relégué au rôle de "zone tampon" entre les autres colonies indochinoises et le Siam. En 1945 les Japonais occupèrent le Laos. Mais cette occupation ne dura qu’une année. Après le départ des Japonais, un groupe de résistance Lao, le Lao Issara, fut formé, et profita du vide administratif laissé par les Japonais pour se faire entendre et empêcher le retour des Français. L'indépendance fut réalisée en 1953, mais le conflit persistait entre les royalistes, les neutralistes et les factions communistes telles que le Pathet Lao. Après la défaite de la France au Vietnam en 1954 avec la bataille de Dien Bien Phu, les Américains commencèrent à s’intéresser de plus près au Laos et ils supportèrent alors le gouvernement royal du Laos. Ce dernier tenta en vain d’intégrer le parti Pathet Lao. En 1962 le Pathet Lao était soutenu par le parti communiste du Nord Vietnam, alors que le gouvernement officiel du Laos recevait l’aide des Etats Unis et de la Thaïlande. Cette situation entraîna inévitablement l’implication du Laos dans le conflit du Vietnam et ceci eu pour conséquence de scinder le pays en 4 : Les Chinois au Nord, les Vietnamiens à l’Est sur le Ho Chi Minh Trail, les Thais à L’Ouest, supportés par les Américains et les Khmers Rouges au Sud. En 1964, les États-Unis commencèrent le bombardement des troupes vietnamiennes du Nord, sur le Ho Chi Minh Trail au Laos oriental, escaladant le conflit entre le gouvernement royaliste de Vientiane et le Pathet Lao communiste qui ont combattu aux côtés des vietnamiens du Nord. Avant qu'un cessez-le-feu ait été négocié en 1973, le Laos eu la malheureuse distinction d'être le pays le plus bombardé dans l'histoire de la guerre. Un gouvernement de coalition fut formé, mais quand Saigon tomba en 1975, la plupart des royalistes quittèrent pour la France. Le Pathet Lao pris paisiblement le contrôle du pays et la République Démocratique du Laos vit le jour en décembre 1975. Le Laos est resté étroitement allié avec les communistes vietnamiens tout au long des années 80. Bien que beaucoup d'entreprises privées aient été fermées après 1975, il y a un assouplissement des règles depuis 1989, et le mouvement vers une économie de marché a mené à une faible, mais vivante, relance économique. Le Laos a cimenté de nouveaux liens avec ses voisins quand il a été accueilli dans l'ASEAN en juillet 1997.

Géographie / Climat

Le Laos est encadré par la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam, la Chine et le Myanmar (Birmanie). Les fleuves et les montagnes dominent la topographie du pays. Le plus grand fleuve, le Mékong (Nam Khong), traverse le pays dans toute sa longueur, fournissant des plaines fertiles pour l'agriculture et formant la frontière avec la Thaïlande. C'est également l'artère principale du transport laotien. La superficie totale du Laos est de 237000 Km2 et Plus de 70% du pays se compose de montagnes et de plateaux. Les montagnes font en moyenne entre 1500-3000 mètres (4920-9840 pieds) de hauteur, et s'ouvrent à leur extrémité méridionale pour former le plateau de Bolaven, une zone de 10.000 Km2. La plus haute montagne est Phu Bia (2819m) située dans le Nord du pays. Deux-tiers du Laos est forestier et seulement 10% du pays est considéré propre à l'agriculture. Étant donné la topographie, le Laos connaît une des plus basses densités de population en Asie - autour de 18 personnes par kilomètre carré (environ 11 par mille carré). La majeure partie de la population habite le long des vallées fertiles et de fleuve. Les plus grands centres de population, Vientiane et Savannakhet, sont tous deux dans la Vallée du Mékong; 85% de la population vit dans les zones rurales.

En dépit de l'immense bombardement et de l'utilisation de défoliants dans la section orientale du pays pendant la guerre des États-Unis avec le Vietnam, le Laos a une des écologies les plus abondantes en Asie du sud-est. La végétation consiste principalement en des variétés associées aux forêts tropicales humides et le bambou. Les animaux endémiques incluent le gibbon de Concolor, le langur, très peu de panda et le chien raccoon. Des espèces exotiques trouvées dans les pays voisins sont habituellement trouvées en plus grands nombres au Laos, en raison de la forêt dense et du nombre limité de chasseurs. Elles incluent le Mongoose de Javan, les lièvres siamois, le léopard, le tigre, le dauphin d'Irrawaddy et quelque rhinos de Javan qui survivent dans le plateau de Bolaven. Il y a 17 Zones de Conservation Biodiversité, dispersées dans tout le pays.

TABLE DES TEMPERATURES ET PRECIPITATIONS

Mois

Vientiane

Luang Prabang

Savannakhet

Moyenne
Des temp.

Pluie
(mm)

Moyenne
Des temp.

Pluie
(mm)

Moyenne
Des temp.

Pluie
(mm)

JAN

12/27

10

12/27

10

12/27

5

FEV

15/30

20

14/32

15

14/32

15

MAR

19/32

30

17/34

25

17/34

20

AVR

25/34

100

22/35

100

22/35

80

MAI

25/32

280

22/35

170

22/35

205

JUIN

26/33

300

23/34

165

24/33

230

JUIL.

26/33

280

23/32

230

22/31

280

AOUT

26/33

290

23/32

300

23/30

275

SEPT

26/33

300

23/33

170

23/30

280

OCT

23/30

100

22/31

50

22/31

60

NOV

18/28

20

18/28

20

18/28

30

DEC

17/27

10

17/27

10

17/27

5

Population

Le Laos abrite actuellement près de 5 millions d’habitants, dont 85 % vivent encore en zone rurale. La population laotienne se divise en 4 catégories majeures : Les Lao Loum (50%), les Lao Thai (approx. 15%), les Lao Theung (25%) et les Lao Sung (10%). Chaque ethnie est originaire d’une région bien distincte des autres. Par exemple, les Lao Loum, signifiant Bas Lao viennent de la partie basse du Laos, de la vallée du Mékong. Les Lao Theung signifient Lao de la partie supérieure et les Lao Sung viennent du Haut Laos. Il existe ensuite des subdivisions dans les ethnies surtout dans les régions montagneuses du pays.

  • La religion et la foi font partie du quotidien au Laos.
    - Veuillez adopter une attitude respectueuse dans les lieux de culte.
    - Ne portez pas de chaussures dans les temples
    - Gardez votre tête en dessous du niveau de Bouddha et des moines
    - Ne touchez pas les statues de Bouddha et ne tournez pas votre dos à ce dernier
    Les femmes ne sont pas supposées toucher un moine… si cela se produit, le moine devra passer plusieurs jours à se laver les mains pour oublier cet incident.
  • Etiquette et savoir vivre
    Comme dans la plupart des pays d’Asie du Sud-Est, il y a un certain nombre de règles qu’il convient d’observer afin de ne pas choquer la population locale. Une fois au Laos veillez par exemple à ne pas toucher ou tapoter quelqu’un sur la tête, veillez à ne pas perdre votre sang froid et veillez à ne pas porter de tenues trop provocantes ou extravagantes. Les Laotiens sont des gens extrêmement aimables et hospitaliers, observer leur code de conduite vous aidera non seulement à ne pas les choquer mais sans doute à faire un excellent voyage et à passer d’inoubliables moments avec eux.
  • Tenue correcte exigée:
    Veuillez porter des tenues correctes pendant votre voyage afin de ne pas offenser la population locale. Les Laotiens ne sont pas habitués à porter des tenues légères et décolletées. Il vous est demandé de ne pas porter de shorts, de jupes courtes et de débardeurs pour la visite des pagodes et des temples/vats.
  • Sabbai Dee:
    Les bises et embrassades sont considérées comme insultantes voire humiliantes. Les Laotiens se saluent par une légère inclinaison, les mains jointes devant eux. Lors d’une réunion professionnelle, un échange de poignée de mains sera tout à fait accepté et suffisant.
    Sabbai Dee veut dire Bonjour en Lao.
  • Les pieds et la tête
    Dans les sociétés de tradition bouddhique la tête est souvent considérée comme une partie pure du corps portant l’âme. Les pieds, quant à eux, servent à toucher le sol et tout ce qui est placé sur le sol. Tourner la plante des pieds vers le ciel, les mettre en évidence ; les montrer ou tout simplement pointer quelque chose avec ses pieds est considéré comme une insulte délibérée ou un signe de barbarisme.
    Si vous voulez éviter les ennuis ou ne pas offenser quelqu’un, ne vous aventurez pas à toucher la tête de quelqu’un ou à montrer vos pieds.
  • Apparence
    Les Laotiens attachent beaucoup d’importance à l’hygiène corporelle et à la propreté et ils attendront cette même attention de votre part. Le manque d’hygiène sera sinon source de moqueries à votre égard.

Gastronomie

Si la gastronomie laotienne ne ressemble pas du tout à la cuisine chinoise, elle présente en revanche beaucoup de similitudes avec la cuisine Thai. En effet, pour les plats laotiens on emploie une grande quantité d’herbes aromatiques et le lait de coco est la principale matière grasse utilisée. Le "Laap" est le plat national le plus connu. Il est aussi servi lors des cérémonies traditionnelles. Il s’agit d’un met à base de poisson ou de viande crus, pilés au mortier avec de l’ail et du piment puis mariné dans un jus de citron. Le tout est ensuite mélangé à des grains de riz non cuits qui ont été préalablement frits et broyés. Ce plat se déguste avec une abondance d’herbes fraîches et avec du riz gluant.Autre spécialité très populaire, le "Tam mak houng". Il s’agit d’une salade de papaye verte finement râpée, et très relevée. On y trouve en effet du piment, du kapi (pâte de crevette) ou du nampou (pâte de crabe), jus de citron et nampa (sauce de poisson salé) et des cacahouètes.

Le "som pa" et "som mou", sont fabriqués à base de poisson ou de viande de porc pétris avec du riz fermenté, que l'on présente enveloppés avec du piment dans une feuille de bananier. Le Som Mou peut aussi être servi à la Vietnamienne: on s’appliquera alors à fabriquer son propre rouleau de printemps en roulant la viande grillée avec plusieurs herbes aromatiques dans une feuille de riz.

Enfin la Foe (à prononcer Feu) est une soupe de nouilles très appréciée de la population locale. Elle ressemble beaucoup à latraditionnelle soupe de nouille chinoise ou vietnamienne et on peut la trouver partout dans le pays.

A ces plats, on ajoutera des préparations à la vapeur, telles que les "MOKS", viande ou poisson coupée en petits morceaux, cuite avec du lait de coco et des épices dans une feuille de bananier. Plus convivial lorsqu'on est entre amis, sont les "SINE DATS". Ce sont en fait des fines lamelles de bœuf marinées que l'on fait griller soi-même et que l'on met dans une feuille de salade avec d'autres herbes et des nouilles de riz très fines, et que l'on trempe ensuite dans une sauce pimentée.

Visa:

Les personnes se rendant au Laos pour y faire du tourisme doivent posséder un visa. Si vous arrivez par avion à l’aéroport international Vattay de Vientiane, à Luang Prabang ou à Pakse, vous pourrez obtenir votre visa à l’aéroport. Vous aurez alors un visa valide pour une durée de 15 jours qui vous coûtera USD 30. Ce dernier sera renouvelable à Vientiane seulement. Pour les visiteurs arrivant par voie terrestre du Vietnam; du Cambodge ou de la Thaïlande, vous devrez obtenir votre visa avant votre arrivée au Laos. Cette formalité sera simple, il vous suffira de vous rendre à l’Ambassade du Laos dans votre pays de résidence ou de séjour.

Arrivée

- Par avion: Le principal port d’arrivée au Laos est l’aéroport international Vattay de Vientiane. Cet aéroport est desservi par les compagnies aériennes suivantes : Lao Aviation, Thai Airways international, Vietnam Airlines, Southern China Airlines, Silk Air et Malaysian Airlines. Des vols réguliers de et vers Bangkok, ainsi que de/vers Phnom Penh, Ho Chi Minh Ville, Hanoi, Kunming, Kuala lumpur et Singapour sont offerts par ces lignes. La taxe d’aéroport pour les vols internationaux est de USD10.

- Par la route: Pénétrer le Laos par la route est possible en empruntant les points frontière avec la Thaïlande à Houeixay dans la province de Bokeo et à Mittaphab ou pont de l’amitié près de Vientiane dans la province Savannakhet. Du Laos vous pouvez aussi rejoindre la Chine par la route à Boten, dans la province de Luang Namtha. Il existe aussi un point frontière entre le Vietnam et le Laos à Laksao.

Monaie

Le Kip est la monnaie nationale. Il existe des billets de banques de 100, 500, 1000, 2000 et de 5000 Kip. Les monnaies telles que le Dollar US et le Baht Thaïlandais sont communément acceptés pour le change. A Luang Prabang et à Vientiane, vous pourrez changer votre monnaie à des taux compétitifs dans plusieurs bureaux de change agréés. Un bureau de change est aussi disponible à l’aéroport de Wattay à Vientiane. Vous pourrez changer vos chèques de voyage dans les principaux bureaux de change. Certaines banques autoriseront aussi les retraits d’argent par carte Visa. Les paiements par carte seront acceptés dans la plupart des restaurants et des hôtels. Si vous avez l’intention de vous rendre dans des parties plus retirées du pays, nous vous conseillons de préparer une bonne réserve de Kip. Le taux de change actuel est de 1 USD = 9500 Kip

Habillement

Les modes d’habillement au Laos dépendent essentiellement de l’âge et du sexe. Les femmes portent généralement des jupes longues en soie drapée, des chemises et une écharpe pour les cérémonies. Les hommes quant à eux portent des sarongs ou un pantalon pour les cérémonies. Les visiteurs sont invités à porter des vêtements légers mais décents. Pour les mois d’hiver au Laos et les saisons des pluies, nous vous conseillons d’emporter des vêtements légers et imperméables. De bonnes chaussures de marche et des sandales facilement à enlever seront aussi très utiles pour la visite des temples et des lieux saints.

Santé

Aucune vaccination n’est officiellement requise pour visiter le Laos. Cependant, il est conseillé aux voyageurs d’avoir mis à jour leurs vaccinations contre la polio, la méningite, la tuberculose, la typhoïde et le tétanos. Il est préférable de se faire vacciner contre l’Hépatite A et B et contre l’encéphalite japonaise. Le paludisme est une maladie transmise par les moustiques et ne pose normalement pas de problème dans les villes principales du Laos, mais il convient de se protéger des moustiques dans les zones rurales surtout durant la saison des pluies. L’infection la plus fréquente reportée est l’Hépatite A qui peut être transmise par l’alimentation et l’eau. L’Hépatite B qui se transmet par le sang et la salive est également un problème dans certaines régions reculées. Les problèmes de santé les plus répandus chez les voyageurs seront les problèmes digestifs et les diarrhées, qui peuvent être traitées en évitant les plats épicés et en buvant beaucoup d’eau.

Sécurité

Le Laos est sans doute une des destinations les plus sûres d’Asie du Sud Est. Les touristes et voyageurs seront toujours très respectés par la population locale, qui les accueillera chaleureusement.

Les visiteurs sont priés d’éviter de porter des bijoux et des sommes importantes d’argent sur soi ainsi que des vêtements trop extravagants attirant l’œil des passants. Enfin, user de bon sens et de discrétion est une règle valable pour tous vos voyages. Le Laos ne fait pas exception à celle-ci.

Questions fréquentes:

Nous avons regroupé ci-dessous les informations relatives aux questions qui nous ont été le plus souvent posées.

  • Quelle est la meilleure période pour visiter le Laos ?
    Le Laos connaît trois saisons principales. Il existe une période de mousson qui va du mois de Mai au mois de Novembre. De mars à fin avril le Laos connaît les plus hautes températures de l’année. Nous vous conseillons donc de voyager au Laos entre les mois de novembre et de février car vous aurez alors la chance d’éviter les fortes pluies de mousson et les températures seront plus clémentes.
  • Quel type d’hébergement trouve t’on au Laos ?
    Vientiane et Luang Prabang offrent des hôtels de très bon standing qui vont de petits hôtels simples et propres aux hôtels de luxe. Dans les autres régions du pays vous trouverez également quelques hôtels de catégorie 2 ou 3 étoiles, tous proposant une salle de bain individuelle, la climatisation, un mini bar, un coffre fort et une télévision. Comme les hôtels sont en constante amélioration et développement, nous faisons tout notre possible pour vous offrir des informations régulièrement actualisées et nous vous aidons à choisir votre hébergement en fonction du type de tour que vous souhaitez effectuer.
  • Comment se déplacer dans le pays ?
    Selon les contraintes de temps et de budget de chacun, vous aurez le choix entre les modes de transport suivants:
    - Voitures
    Tous les véhicules utilisés pour nos tours sont des véhicules modernes et climatisés, qui vont de la voiture normale au bus pour 45 personnes.
    - Bateaux
    Des bateaux locaux de 12 à 24 places sont utilisés pour les croisières sur le fleuve Mékong.
    - Avions
    Lao Aviation est la compagnie d’aviation nationale. Il est assez courant de faire face à des retards ou annulations de vols pour cause de fortes pluies pendant la saison de mousson.
    Une taxe d’aéroport est exigée aussi bien pour les vols intérieurs que les vols internationaux. Elle est de 10 US dollars pour les vols internationaux.
  • Qui sera mon guide ?
    Nos guides ont tous ayant été sélectionné avec beaucoup d’attention et sont très bien formés. Ils seront tous attentifs à vos questions, bien éduqués, et vous communiqueront leur enthousiasme pour leur pays tout au long de votre séjour. Nos guides parlent français, anglais ou allemand.
  • Le Laos est-il une destination sure ?
    Voyager au Laos ne comporte en général pas de risques. Les femmes voyageant seules n’ont jamais relaté de mauvaises expériences. Aucuns délits majeurs impliquant des touristes ont été reportés jusqu’à présent. La plupart des hôtels mettent des coffres forts à votre disposition. User de bon sens et de discrétion est une règle valable pour tous vos voyages. Le Laos ne fait pas exception à celle-ci.

Aurai-je besoin d’une assurance de voyage?

Il est obligatoire que les voyageurs aient souscrit à une police d’assurance pour leur voyage avant de participer à nos tours. Bien qu’il existe des cellules de soins de standard internationaux à Vientiane, le pays manque encore d’infrastructures et matériels dans des cas de maladies ou de blessures graves. Aussi, nous vous conseillons de prévoir une bonne assurance maladie et une assurance de rapatriement. Les coûts d’évacuation d’un malade ou blessé sont d’un minimum de 50 dollars US.

Congés et jours fériés:

Festival Sikhottabong (Février)
Cette fête religieuse se tient au Stupa Sikhottabong dans la région de Khammouan.

Festival Wat Phu (Février)
Cette fête est célébrée au moment de la pleine lune lors du troisième mois du calendrier lunaire sur le site pré-angkorian du Wat Phu à Champasak. Les festivités incluent une ourse d’éléphants, des luttes de buffles et des combats de coqs ainsi que de nombreux spectacles et de chants traditionnels.

Nouvel An Laotien (Avril)
Le nouvel An au Laos ou Pi Mai, a généralement lieu en avril. Il s’agit de la fête la plus importante du pays et la plus célébrée. Les Laotiens s’occupent alors de retirer les statues de Bouddha des temples pour les nettoyer avec de l’eau parfumée. Dans les rues, les foules forment des processions en s’aspergeant d’eau.

Course de bateaux à Vientiane (Octobre)
Au coucher du soleil, des offrandes sont effectuées dans tous les temples de la ville. Puis, la nuit tombée, s’organisent des processions avec des chandelles. Ces bougies ornées de fleurs et d’encens sont jetées dans le fleuve Mékong en guise de remerciement aux dieux. Le lendemain a lieu une course de bateaux sur le Mékong.

Festival That Luang
Cette fête religieuse a lieu autour du stupa splendide de That Luang. Là se réunissent des centaines de moines pour recueillir les offrandes et les aumônes du peuple.

Lectures conseillées:

Chaman
Chaman dépasse la simple ambition d'être un roman d'aventure et d'évasion, même si levoyage imprévisible est magnifique. Les années 1970 : guerre du Vietnam et guerre froide. Judik Kervanec, jeune missionnaire breton, est envoyé au Laos afin d'évangéliser les Boloven, une peuplade totalement isolée du monde. De Jean bertolino

L’ombre de Laure
Le héros de ce roman est un journaliste économique français, vivement affecté par une crise sentimentale, psychique, intellectuelle et morale, qui s'interroge sur l'évolution du tiers monde, le progressisme, la coopération internationale, etc., et relate ses "missions" au Laos au début des années 1970, puis au Mozambique. Une vision aussi lucide que critique ("il aurait fallu ne toucher à rien, laisser en paix ces gens" [...]). De Rémi Huppert

Le grand Livre du Laos et du Cambodge
Rêver du monde depuis son canapé ! Voici l'esprit de ce guide vivant qui regorge de photos et d'informations culturelles sur un large choix de destinations de la planète. Richement illustrée, la nouvelle "ligne" trouve son équilibre entre une partie "Histoire et Société" toujours traitée en profondeur – les populations, des portraits judicieux, les grandes dates d'un pays, etc. – et une partie "Itinéraires", riche en informations historiques, économiques et touristiques, sur les villes et les régions. De Guides Gallimard.